Accueil / International / Frontières Algéro-tunisiennes : la Tunisie annonce une ouverture temporaire

Frontières Algéro-tunisiennes : la Tunisie annonce une ouverture temporaire

Les Algériens sont bien évidemment autorisés à accéder au territoire tunisien, a annoncé l’ambassade de Tunisie en Algérie.

La diplomatie tunisienne en Algérie a expliqué, dans une publication sur sa page officielle facebook que l’ouverture des frontières terrestres entre les deux pays se fera sous certaines conditions.

Pour entrer en Tunisie, les citoyens algériens doivent présenter un test PCR négatif et respecter les mesures sanitaires nécessaires. Il leur faut également répondre à certains critères à savoir : possession d’une carte de résidence ou une simple carte d’identité, pour les conjoints de Tunisiens. Un dossier médical pour les voyageurs algériens qui souhaitent entrer pour des raisons médicales. Présentation de la carte d’inscription universitaire, pour les étudiants et présentation d’une copie du registre de commerce délivré par les autorités tunisiennes compétentes pour les hommes d’affaires algériens  désirant accéder au territoire tunisien.

La Tunisie était la destination privilégiée de milliers d’Algériens qui s’y rendaient chaque année, à des fins de traitement dans ses cliniques privées, ou pour apporter certains médicaments en pénurie  dans les pharmacies algériennes, à titre d’exemple : Levothyrox pour traiter les maladies thyroïdiennes, le médicament anti-coagulation sanguine, Lovenox, dont de nombreux patients ont besoin, en particulier les patients atteints d’athérosclérose et les patients cardiaques, comme il est utilisé, également, dans le protocole de traitement des personnes atteintes du Covid-19.

La Tunisie et l’Algérie connaissent des relations bilatérales solides, notamment, dans le secteur du commerce et le tourisme. L’Algérie est classée cinquième pour ses importations en provenance de Tunisie grâce aux accords commerciaux bilatéraux signés en 2008. Depuis la crise du Covid-19 en Algérie, les frontières entre les deux pays ont été fermées en 19 mars. La Tunisie a été fortement affectée par cette décision, et a eu un impact négatif sur les zones frontalières qui vivent du commerce et du tourisme.

La décision des autorités algériennes de garder les frontières fermées a eu impact négatif sur le secteur du tourisme en Tunisie, après que les travailleurs de ce dernier se sont retournés sur le marché du voisin occidental, pour remédier à la saison touristique confuse due à la propagation du virus Corona.

Les professionnels du tourisme en Tunisie attendaient une amélioration de la situation sanitaire en Algérie et un accord pour ouvrir les frontières entre les deux pays, afin d’augmenter le nombre d’arrivées et rétablir la circulation aux points de passage terrestres. Cependant, la propagation de la pandémie a sapé toutes les attentes initiales des touristes.

En 2019, la Tunisie a recensé plus de 2 millions touristes algériens, ce qui représente environ un quart des arrivées dans le pays, selon les données officielles du ministère du Tourisme.

L’Algérie avait annoncé, le 17 mars 2020, la fermeture de ses frontières aériennes, maritimes et terrestres avec la Tunisie, et le gouvernement tunisien est entré en contact avec le gouvernement algérien concernant l’accord sur les dispositions préventives avant l’ouverture des frontières terrestres.

Assia Mekhennef

 

A propos NaTIon

Voir Aussi

Décès d’un Algérien à Bruxelles: l’Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame

Les services de l’Ambassade et du Consulat Général d’Algérie à Bruxelles ont pris contact avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *