Accueil / En vrac / « En Vrac » par Madjiid Khelassi : Alger file à l’anglaise !

« En Vrac » par Madjiid Khelassi : Alger file à l’anglaise !

Les bâtiments officiels, les ministères, les universités et autres édifices publics de la capitale sont parés, depuis un bon moment, d’un atour étonnant : La langue anglaise trônant au fronton comme un nez pendant au visage.

Sur les hauteurs de Soustara (haute Casbah d’Alger), les hectares de bâtiments militaires ont un nom : «Ministry of National Defence». Plus au Nord-Est de la capitale, se niche le « Ministry of Culture ». A Said-Hamdine , c’est l’université qui se veut So british…«Faculty of Law», lit-on, sur cet édifice en verre qui reluque la circulation routière.

A Ben Aknoun, un bâtiment très «Niemeyer» se décline comme «Faculty of Medicine». Et ainsi de suite sur tout ce qui ressemble à une entreprise ou organisme étatiques.

A l’intérieur du pays, il n’est pas impossible que la langue de Shakespeare fasse un tabac dans le plus grand quiproquo langagier de l’Algérie contemporaine.

Alger file à l’anglaise, disent les moqueurs à l’affût du moindre engineering inutile.

Le français, ex-butin de guerre, s’évapore sous les effets  d’une mode presque «Woodstockienne» et qui ravale la langue française au rang de pratique sacrilège !

Question à une livre sterling : Sommes-nous déjà anglophones alors que le butin de guerre, qu’est la langue française, est loin d’être consommé ?

Alger l’anglophone ? Comment dit-on, absurde, dans la perfide Albion ? Et bizarre ?

Les réponses sont un somptueux égarement dans l’incongru et une stupide glissade sur les rails de l’absurde.

Qui est ce génie qui, un jour, a décidé de nous angliciser, nous et nos pénates ?  L’anglais pour nous punir de ne pas le maîtriser ? Clapotis sur une mer plate ou illumination relictuelle d’un génie qui nous délivrera du français ?

Alger et ses bâtiments officiels drapés de langue anglaise…ou comment on convole en justes noces avec les inepties !

Car si on voulait se venger sur le colonisateur, y’aurait-il meilleure langue que le français pour lui demander des comptes sur Bugeaud et ses copains et sur 132 ans d’une colo qui «génocida» tout un peuple.

A propos LA NATION

Voir Aussi

« En Vrac » par Madjid Khelassi : le pain dans tous ses états

Ramadan débarque dans une ambiance délétère…l’huile sur le feu de la cherté, et le sucre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *