Urgent
Accueil / En vrac / « En vrac » par Madjid Khelassi : club des pins 

« En vrac » par Madjid Khelassi : club des pins 

Et Club des Pins s’ouvrît au peuple ! Le sanctuaire d’un pouvoir qui aura duré 20 ans, s’ouvre au public  en catimini.  Club des pins, hameau balnéaire paisible et banal jadis, fut pendant l’ère Boutef, le labo de tous les méfaits, le blockhaus de toutes les saloperies, et la mécanique de précision d’un pillage programmé. La nouvelle de son ouverture au peuple, eut la rapidité de l’éclair.
Elle draina des milliers de curieux venus des 48 wilayas du pays. Cela s’intitula presque : Raid sur Club des pins !  Les premiers arrivants sur le site furent saisis par la torpeur de ces lieux…ceints de murs sourds, abritants caches magiciennes, trappes- cavernes d’Ali Baba, et coffres-forts gorgés d’or, de devises et diamants.  Club des pins et sa sœur balnéaire Moretti, où  on poussait l’invité vers la vue sur mer…avec derrière, les tréteaux de la magouille politique .
Ici, trônaient  les maîtres de l’Algérie dévoyée. Là, leur personnel trié sur le volet de l’Omerta. Juste à côté, leurs chauffeurs aussi huilés que leurs limousines . Il y’a eut même la fille cachée du président !!! Chez qui qui les murs n’avaient pas d’oreilles mais des panses gorgées de fric et d’or. En cette matinée de l’ouverture du Club pour le peuple, régnait une atmosphère morne plaine . Ils sont où les derniers pillards d’Icosium ? se demande le peuple. Tous coffrés, dit un quidam, au sourire moqueur.
Exit, la marée humaine qui animait les lieux. Exit  Maya, la fille cachée de Boutef. Exit son frère, Said , l’homme qui murmurait à l’oreille  des escrocs…en état d’ivresse ! Fini, le fric, le pouvoir , les privilèges et les ors d’une république bafouée. Il n’y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne, disaient les romains. L’or ouvre tout jusqu’aux portes de l’enfer, dixit les grecs. Après la gloire, la disgrâce. Après les sommets, les abysses ! Charretées d’ex potentats effacés en une matinée de Club des pins ! Quelle vitesse de chute pour ces commis-voyageurs de la magouille. Ah Boutef et ses ministres flambeurs…Jamais poste ne fut si bien calibré, pour introduire le malfrat dans la danse du pillage, comme celui de ministre, dans le système Boutef . Club des pins ouvert au peuple…
L’atmosphère est un peu tristounette. La danse du ventre( fructueuse) de la Issaba devant un Boutef hors-circuit nous manque déjà ! Et Club des pins tombe dans l’ultra banal assommant .

A propos NaTIon

Voir Aussi

« En Vrac » par Madjid Khelassi : la preuve par 9

Le gouvernement a décidé de fixer la note (minimale) d’admission au baccalauréat à 9/20 de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *