Accueil / Conjoncture / Djamel Fourar s’exprime sur le lancement de la campagne de vaccination

Djamel Fourar s’exprime sur le lancement de la campagne de vaccination

Le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie, Dr Djamel Fourar, a indiqué que la date du début de la campagne nationale de la vaccination contre le coronavirus n’est pas encore fixée. Tout en soulignant que l’Algérie est » fin prête » pour mener, sur plusieurs mois cette opération à partir de ce mois de janvier en application de l’instruction du président de la République.
« Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, nous a instruit de commencer la vaccination ce mois de janvier. Nous sommes en train de prendre toutes les mesures pour réussir cette campagne (…) qui va durer plusieurs mois en fonction des personnes.»
« On a l’expérience (en cette matière). Il y a tout un travail qui se fait pour utiliser, de manière optimale, les centres de vaccination habituels » a-t-il précisé.
« Nous sommes face à un virus qui aurait muté, depuis le début de la pandémie, quelque 330 000 fois. Il y a des mutations mineures, d’autres plus graves, mais la vaccination demeurera le seul moyen efficace pour en venir à bout » a-t-il précisé, appelant les citoyens à être « responsables » et à « s’intégrer » dans cette forme de riposte au virus. Selon une source médiatique, la première commande du Sputnik V devrait être réceptionnée au plus tard à la fin de la semaine prochaine, soit avant le 15 ou 16 janvier en cours. La même source a rapporté que les premiers lots qui seront livrés avoisineraient les 100 000 doses. «Les premières doses du vaccin russe devront être injectées au plus tard le vendredi 31 janvier en cours » a ajouté la même source.
Le gouvernement algérien qui a choisi le vaccin russe
« Spoutnik V a passé une commande de 500 000 doses, a déclaré, le 30 décembre 2020, le directeur général du budget, Abdelaziz Fayed, et, qu’une première tranche de 1,5 milliard de dinars a été allouée. « Le budget alloué à l’acquisition du vaccin contre le coronavirus est ouvert et qu’il pourrait atteindre 20 milliards de dinars », en précisant que 170 milliards de dinars ont été dépensés pour lutter contre le coronavirus Covid-19. Le vaccin russe (classique dans sa conception et sa fabrication) présente peu de contraintes logistiques et un prix avantageux, alors qu’il sera distribué gratuitement. Pour rappel, le 8 décembre dernier, l’ambassadeur russe à Alger, Igor Beliaev, a fait savoir que son pays était « prêt à coopérer avec l’Algérie pour lancer la production au niveau local » du vaccin Spoutnik V.  Lors de la session de l’ONU consacrée à la présentation de Spoutnik V début décembre, le ministre russe de la Santé, Mikhaïl Mourachko, avait exprimé le souhait de son pays de produire ce vaccin dans 55 pays, dont l’Algérie, l’Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Corée du Nord, l’Inde, l’Ouzbékistan, le Qatar, Singapour, la Syrie, le Tadjikistan et la Thaïlande.

 Samia A.

A propos NaTIon

Voir Aussi

Après la nomination d’un nouveau P-dg : ENIEM Tizi Ouzou reprend le travail dimanche

Les travailleurs de l’Entreprise nationale des industries électro ménagères (ENIEM) de Tizi-Ouzou, en arrêt d’activité …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *