Accueil / Société / Des Centres d’enfouissement technique saturés en l’absence de nouveaux projets

Des Centres d’enfouissement technique saturés en l’absence de nouveaux projets

Blida

La wilaya de Blida fait actuellement face, à une saturation de la majorité des Centres d’enfouissement technique(CET) des déchets et des décharges publiques se trouvant sur son territoire, au moment où elle accuse une absence de nouvelles assiettes pour l’implantation de projets similaires, a-t-on appris, lundi, auprès du président de l’Assemblée populaire de la wilaya (APW).

« La wilaya fait face à de gros problèmes en matière de gestion des déchets à cause de la saturation des CET et des décharges publiques », a indiqué Abderrahmane Soualmi, à l’ouverture de la 4eme session ordinaire de l’APW, plaidant pour « une nouvelle stratégie d’urgence susceptible de remédier à cette situation. »

Le P/APW de la wilaya de Blida a déploré, à cet effet, « l’opposition des citoyens des communes disposant d’assiettes adaptées à ce type de projets, chose qui a aggravé le problème ». Selon M. Soualmi « les présidents de ces mêmes communes rejettent, eux aussi l’implantation de CET sur leurs territoires. »

Le responsable a, également, appelé à la nécessité de mettre en place des mesures d’ »urgence » susceptibles de « résorber l’énorme volume d’ordures, estimés à 1.000 tonnes/Jour, générés par la wilaya, ces dernières années, suite notamment à la création de nombreuses nouvelles agglomérations, notamment à l’Est de la région, à l’instar de la ville nouvelle de Bouinane. »

Parmi les mesures d’urgence susceptibles de contribuer à la réduction de l’impact de ce problème menaçant la santé publique et l’environnement, M. Soualmi cite « l’orientation vers le recyclage et la valorisation des déchets », qui permettra, selon lui de « réduire de 60% les déchets solides (plastique, carton, aluminium) ». La démarche devant être suivie d’une opération de valorisation des déchets organiques, représentant 40% des déchets.

Au titre des efforts de concrétisation de cette démarche, le président de l’APW a appelé à la création de sections pour l’établissement de gestion du CET de Beni Merad, enregistrant actuellement un taux de récupération estimé à 4%(volume des déchets).

A noter que la wilaya de Blida a affecté une enveloppe de 35 milliards de centimes pour la réalisation d’un CET, dont les travaux seront lancés incessamment. Le projet qui devra être livré, durant l’année 2020, sera suivi de la réalisation de deux autres projets similaires, et ce, en cas de disponibilité d’assiettes foncières, est-il signalé.

A propos NaTIon

Voir Aussi

Grande Mosquée d’Alger: un coût de réalisation de près de 900 millions d’euros

Le coût global de réalisation de la Grande Mosquée d’Alger qui sera inaugurée le 1er …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *