Accueil / Culture / Décès de Mohamed Aram, pionnier de la BD algérienne

Décès de Mohamed Aram, pionnier de la BD algérienne

 Le bédéiste et réalisateur de films d’animation, Mohamed Aram, premier dessinateur qui a publié une série de bandes de dessinées dans la presse algérienne, est décédé samedi soir à l’âge de 86 ans des suites d’une longue maladie, a appris l’APS auprès de son entourage.

Précurseur dans le domaine du 9e art, Mohamed Aram a publié en 1967 la première série de BD dans les colonnes de l’hebdomadaire « Algérie Actualités » où il fait ses débuts dans le dessin fantastique avec « Nâar, une sirène à Sidi Ferruch » sa première histoire inspirée du personnage de Superman.

Diplômé de l’Ecole des Beaux-arts d’Alger, Mohamed Aram a travaillé à la Télévision publique en tant qu’auteur et réalisateur de dessins animés, qui seront diffusés pour la première fois au milieu des années 1960, au lendemain de l’indépendance de l’Algérie.

Avec cinq autres dessinateurs  dont Abderrahmne Madoui, autre pionnier de la BD algérienne,  Mohamed Aram avait contribué au lancement de M’quidèch, premier journal de BD paru en février 1969 avant de disparaitre quatre ans plus tard, en 1973.

Le corps du défunt sera inhumé dimanche dans l’après-midi au cimetière de Ben Omar à Kouba (Alger), selon ses proches.

A propos NaTIon

Voir Aussi

Rencontre à Alger sur l’oeuvre de Mohamed Dib

Une rencontre littéraire sur l’œuvre prolifique de Mohamed Dib, un des romanciers les plus importants …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *