Accueil / Economie / Croissance mondiale: l’AIE propose des investissements de 1.000 milliards de dollars

Croissance mondiale: l’AIE propose des investissements de 1.000 milliards de dollars

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) suggère des investissements mondiaux d’environ 1.000 milliards de dollars d’ici 2023 pour stimuler la croissance économique, créer des millions d’emplois tout en accélérant le passage vers un futur énergétique résilient.
L’Agence basée à Paris, qui conseille des pays développés sur leur politique énergétique, a estimé dans son rapport publié jeudi sur son site web qu’avec ces sommes bien investies, une série d’objectifs importants pourraient être atteints : accélérer la croissance économique mondiale de 1,1 point par an, créer ou sauvegarder 9 millions d’emplois annuellement mais aussi réduire la pollution de l’air tout en permettant l’accès à l’électricité de centaines de millions de foyers pauvres.
L’AIE veut surtout éviter que la reprise économique ne s’accompagne d’un fort rebond des émissions de gaz à effet de serre du secteur de l’énergie, comme cela a pu être le cas après la crise de 2008.
L’AIE préconise des investissements pour améliorer les réseaux électriques, développer les barrages hydro-électriques, prolonger la vie des centrales nucléaires ou encore pour améliorer l’efficacité énergétique. Ces mesures doivent permettre de réduire les risques de black-out, améliorer la flexibilité et permettre d’intégrer plus largement les énergies renouvelables comme l’éolien et le solaire.
L’agence prône aussi le soutien public à l’innovation pour des technologies comme l’hydrogène, les batteries, les petits réacteurs nucléaires modulaires ou la captation et la séquestration du CO2.
Parmi d’autres sujets, l’AIE s’intéresse encore aux transports, prônant des aides pour encourager l’achat de véhicules plus sobres mais aussi le soutien aux transports en commun ou l’expansion des réseaux de train à grande vitesse. « Ce rapport présente les données et les analyses montrant qu’un futur énergétique plus propre, juste et sûr est à portée de main », selon le chef économiste de AIE,
M. Fatih Birol, qui espère convaincre une « grande coalition » de ministres, patrons, investisseurs et autres décideurs.
« On ne leur montre pas ce qu’ils doivent faire mais ce qu’ils peuvent faire », a souligné M. Birol. Il explique avoir publié ce rapport au moment où de nombreux gouvernements réfléchissent à leur plan de relance : « le timing est très important pour nous ». Ces conclusions seront d’ailleurs discutées lors d’une réunion de ministres à Paris le 9 juillet prochain.

 APS

A propos NaTIon

Voir Aussi

Alger: interdiction du transport urbain collectif public et privé durant les week-ends

Les services de la wilaya d’Alger ont annoncé vendredi l’interdiction de la circulation du transport …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *