Urgent
Accueil / Conjoncture / Covid-19 en Algérie : 614 nouveaux cas de contaminations en 24 heures

Covid-19 en Algérie : 614 nouveaux cas de contaminations en 24 heures

Le porte parole du comité de suivi de la pandémie du coronavirus en Algérie a annoncé mercredi l’enregistrement de 614 nouvelles contaminations et 12 nouveaux décès. Ainsi, la circulation du virus reste au dessus de 600 cas toutes les 24 heures. Avec le nouveau bilan le nombre total des cas confirmés dans le pays passe ainsi à 29230 cas et celui des décès grimpe à 1186 morts. Et le pire est à craindre ce week-end durant les jours de la fête de l’Aid El Adha. C’est pourquoi, autorités politiques, professionnels de la santé, imams…continuent de multiplier les appels à la prudence et au respect des mesures de préventions.

Par ailleurs, la situation pandémique en Algérie commence à gêner les partenaires européens de l’Algérie. Ainsi après avoir considéré notre pays parmi les destinations fréquentables, les pays de l’Union européenne ont révisé leur copie. L’Algérie est désormais dans la liste rouge parmi les pays où la circulation du virus est fortement active. Et c’est aujourd’hui que l’Union européenne statuera sur d’éventuelles nouvelles restrictions concernent le déplacement à destination de l’Algérie.

Concernent la France, le pays européen avec le va et vient avec l’Algérie est le plus intense, les autorités de l’hexagone, ont décidé que, « à compter du 1er août 2020, toute personne arrivant en France en provenance d’Algérie devra se soumettre à un contrôle sanitaire », indique le consulat générale de France à Alger dans un communiqué.

La représentation diplomatique française explique que si le passager présente à son arrivée au dispositif sanitaire mis en place en amont du contrôle frontière un test PCR négatif réalisé moins de 72h avant le vol, il poursuit son parcours passager et quitte l’aérogare.

Si le passager ne dispose pas d’un test PCR négatif réalisé moins de 72h avant le vol, il est invité à se soumettre sur place à un dépistage et laisse ses coordonnées afin de pouvoir être contacté en cas de résultat positif par les autorités sanitaires, qui lui indiqueront la procédure à suivre, souligne le consulat.

Si le passager refuse de se soumettre au dépistage, le dispositif sanitaire demande qu’un arrêté préfectoral de placement en quarantaine soit établi.

Azizi.T

A propos NaTIon

Voir Aussi

Covid-19 en Algérie : le nombre de contaminations continue à baisser

Le dernier bilan communiqué par le Dr Djamel Fourar, porte-parole du comité scientifique de suivi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *