Accueil / Economie / Aucune incidence sur l’activité commerciale de la Sonatrach

Aucune incidence sur l’activité commerciale de la Sonatrach

Pétrolier algérien arraisonné au détroit d’Ormuz

Le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, a affirmé hier di à partir de Chlef,
que l’incident relatif au pétrolier algérien qui a été « arraisonné » par les gardes
côtes iraniennes alors qu’il traversait le détroit d’Ormuz, n’a eu « aucun impact »
sur l’activité commerciale de l’entreprise Sonatrach, concernant notamment le
transport des produits pétroliers.
Interrogé par la presse sur l’impact de cet incident sur l’activité commerciale
de la Sonatrach, le ministre, en visite de travail dans la wilaya, a déclaré que
l »arraisonnement de ce pétrolier algérien n’a eu aucune incidence sur l’activité
de cette entreprise nationale engagée au titre de contrats internationaux en
matière de transport de produits pétroliers », a-t-il souligné.
« Il s’agit pas plus d’une procédure ordinaire des forces des gardes cotes
iraniennes pour vérifier le contenu du pétroler », a ajouté M. Arkab, assurant
que les ministères de l’Energie et des Affaires étrangères sont
« immédiatement intervenus après l’incident, survenu vendredi dernier. Suite
à quoi le pétrolier a poursuivi son chemin jusqu’en Arabie saoudite à partir de
20h45 », a-t-il précisé.
Le ministre de l’Energie a signalé que la Sonatrach est liée par des contrats
internationaux dans le domaine de transport des produits pétroliers, qui est, a-
t-il dit « un secteur rentable générateur de devises », parallèlement à la
production et raffinage du pétrole et du gaz.
Le pétrolier « MESDAR » appartenant à la Sonatrach, a été contraint vendredi
de mettre le cap vers les eaux territoriales iraniennes, par les garde-côtes de
la marine iranienne, au moment où il traversait le détroit d’Ormuz, a annoncé
samedi la compagnie nationale des hydrocarbures.

« Le navire se dirigeait, en fait, vers Tanura (raffinerie de Ras Tanura sise au
Royaume d’Arabie saoudite) pour charger du pétrole brut pour le compte de la
compagnie chinoise UNIPEC », a-t-on ajouté M. Arkab est arrivé dans la
matinée à Chlef, ou un exposé lui a été présenté sur la situation du secteur
dans la wilaya, avant de procéder à l’inauguration d’un siège de l’entreprise
Naftal, et d’un transformateur de haute tension (220/400 klwt) à Ouled Abbas.
A Chettia, le ministre a clos sa visite par inspection de l’entreprise « Nourgaz »
spécialisée dans la production de bonbonnes de gaz butane.
Fatima M

A propos NaTIon

Voir Aussi

Tunisie : l’économie devrait ralentir de 9,2 % en 2020

L’économie tunisienne devrait connaître un ralentissement de 9,2% en 2020, ce qui représente une baisse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *