Urgent
Accueil / International / Trump évoque un éventuel report des élections présidentielles US

Trump évoque un éventuel report des élections présidentielles US

Donald Trump a évoqué pour la première fois un report de l’élection présidentielle, jeudi 30 juillet, dans un message publié en début de matinée sur son compte Twitter. Déplorant par anticipation une généralisation du vote par correspondance pour cause de pandémie de Covid-19, dont il juge sans preuves qu’il favorise la fraude, le président des Etats-Unis a assuré que « 2020 sera l’élection la plus INEXACTE et FRAUDULEUSE de l’histoire. Ce sera un grand embarras pour les Etats-Unis ».

Le message a suscité instantanément un tollé dans les rangs démocrates, où l’évocation d’un report a été expliquée par les mauvais chiffres, en termes d’intentions de vote, que récolte actuellement le président, à un peu plus de trois mois de l’élection du 3 novembre. Aucun républicain n’a emboîté le pas du président. Signe de l’embarras créé par ce message, le secrétaire d’Etat, Mike Pompeo, pourtant diplômé de droit de Harvard, a refusé de répondre aux questions Tim Kaine, sénateur démocrate de Virginie, au cours d’une audition au Sénat.

L’aval nécessaire du Congrès

Donald Trump s’avance en la matière sur un terrain hasardeux. Selon la Constitution, seul le Congrès a le pouvoir de repousser une élection. Dans le cas d’un report conséquent, il faudrait d’ailleurs modifier également la Loi fondamentale américaine qui fixe la date de la fin d’un mandat présidentiel au 20 janvier qui suit l’élection. L’extrême polarisation politique que le président a renforcée par sa pratique non conventionnelle de la politique rend très peu probable un accord entre démocrates et républicains sur ce point. Les tractations ardues actuellement en cours pour un plan de soutien à l’économie américaine en attestent.

L’histoire ne plaide pas en faveur du président. Les Etats-Unis ont, en effet, tenu leur élection présidentielle à la date prévue pendant la guerre civile, en 1864, comme après leur entrée dans la seconde guerre mondiale, en 1944. Donald Trump, enfin, évoque un report pour que ses concitoyens puissent voter sans crainte du Covid-19 tout en plaidant pour la réouverture générale des écoles pour la rentrée.

Mardi, lors d’un point de presse consacré à l’épidémie, le président s’est d’ailleurs montré très optimiste sur la situation du pays. « Nous constatons des améliorations dans les principales régions métropolitaines et dans la plupart des foyers [de contamination]. De grandes parties de notre pays sont débarrassées du [coronavirus] », a-t-il assuré.

Cet optimisme tranche avec l’augmentation du nombre de décès, qui a dépassé le seuil de 150 000 mercredi, et avec la publication des chiffres de la croissance pour le second trimestre qui font état d’un plongeon de 32,9 %, dans un pays entré en récession.

Agences

A propos NaTIon

Voir Aussi

Huit personnes tuées dont 6 touristes français au Niger

Huit personnes dont six Français et deux Nigériens ont été tuées dimanche par des hommes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *